L’adultère:Le motif le plus fréquemment invoqué dans le cadre d’un divorce

Les motifs de divorce sont des règlements précisant les circonstances dans lesquelles le mari ou l’épouse est déterminé à rompre le lien du mariage.
adultere
C’est pourquoi une des deux parties devra indiquer la raison pour laquelle ils veulent un divorce, pour que la demande auprès du tribunal soit bien fondée. Selon la loi française, la justice exige que le couple vive à l’écart pendant plusieurs mois avant d’obtenir un divorce.

Accusation pour adultère : exige de fortes preuves matérielles

La préfecture accorde la demande sans donner raison au mari ou à l’épouse. Seuls les avocats des deux parties peuvent intervenir auprès du tribunal selon leurs propres accusations. Dans le passé, la plupart des préfectures françaises accordent le divorce consenti, une sorte de rupture arrangée par le couple. Mais aujourd’hui, tous les départements n’attestent le divorce uniquement que pour faute. Un divorce sans faute peut être considéré comme une banale dispute conjugale. Une simple affaire de ménage classée pour des motifs tels que la rupture irrémédiable du mariage, les différends irréconciliables, ou encore l’incompatibilité après une période de séparation, selon la décision du préfet. Pour le tribunal, la majorité des cas de divorces demandés sont causés par l’adultère.

Des activités sexuelles avec une personne du sexe opposé ainsi que du même sexe impliquant le sexe oral et autres comportements sexuels consentis constituent l’adultère. Pour utiliser l’adultère comme motif de divorce, le parti demandeur doit présenter une preuve suffisante que l’autre partie a eu des relations sexuelles avec un tiers, ainsi que des preuves documentées. La partie plaignante dispose des moyens nécessaires pour convaincre le tribunal, y compris les bandes vidéo du conjoint, sur le fait de commettre l’infidélité sexuelle.

En plus de ces éléments de preuve, le (la) plaignant(e) doit prouver que l’accusé a eu l’occasion et l’envie de commettre l’adultère. En sortant de la maison sans le consentement du conjoint, ou pour des raisons sans rapport avec le mariage, comme remplissant un service militaire ne constituent pas l’abandon ou la désertion. Cependant, le refus d’avoir des relations sexuelles avec un conjoint peut être considéré comme un acte d’abandon. Pour obtenir un divorce pour cause d’adultère, l’abandon du conjoint accusé constitue un alibi irréfutable pour compléter la demande. Et l’accusé doit avoir volontairement abandonné le foyer conjugal sans justification ou l’intention de revenir. Par conséquent, le conjoint aura le plein droit à espionner le déserteur dans ses aventures.

 

Les preuves d’adultère ont ses limites

Cependant, une conjointe qui est injustement chassée du foyer conjugal pour échapper à la violence domestique ne serait pas une faute d’abandon ou de désertion. En fait, dans ces cas, le conjoint qui reste à la maison peut être accusé de «désertion constructive », si son agressivité justifie l’acte d’adultère de la plaignante. Que cette dernière refuse toutes offres sincères de réconciliation.

L’adultère est l’un des cinq faits pour prouver que le mariage est irrémédiable, et il semble être assez commun. Selon une étude, plus de 50 pour cent des hommes mariés et 26 pour cent des femmes mariées risquent d’être tentés par une brève aventure au moins une fois au cours de leur vie. Avec la recrudescence des sites de rencontres extra-conjugale, il y a des centaines de personnes mariées, des deux sexes qui sont plongés dans cet univers juste pour pimenter leurs vies. C’est le parfait potentiel de divorce quand l’utilisateur est maladroit et laisse ses conversations ouvertes pour être vues accidentellement par son mari ou par sa femme. Mais ce n’est pas suffisant pour justifier une requête d’adultère, lorsque l’acte sexuel n’a pas été réalisé. Alors, mieux vaut se respecter pour ne pas se ruiner pour rien…

Lire aussi cette étude de l’insee à ce sujet:  http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1107

Infidélité: Les femmes ont plus d’opportunités que les hommes

Actuellement, avoir une vie extraconjugale et mener une double vie n’est plus un privilège réservé seulement aux hommes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En effet, de nos jours, les femmes aussi ont acquis le droit de mener une double vie et d’être infidèle à son mari. La révolution apportée par les différents modes de contraception ainsi que l’évolution du concept homme et femme dans le couple a engendré bien des changements surtout dans le domaine de l’infidélité des femmes dans son couple.

L’infidélité chez les femmes

L’infidélité chez les femmes se trouve être de plus en plus courant surtout depuis la libération sexuelle. Il est bien sur évident que les attentes des femmes ne sont pas les mêmes que pour les hommes lorsqu’elles mènent une double vie. Mais chez la femme infidèle, il a été vu que cette dernière attend plus que de l’amour et de la compassion dans cette relation. De nombreuses raisons poussent les femmes à tromper leur mari et à mener une vie en dehors de son mariage. Les raisons sont nombreuses et peuvent être différentes d’un couple à un autre, cela peut être un désir de renouveau, le couple peut passer à travers des épreuves difficiles ou est-ce juste par esprit de vengeance face à son partenaire. Bref, les raisons sont nombreuses et personne n’est à l’abri de ce genre de situation.

 

Des opportunités différentes suivant le niveau social de la femme

Les femmes ont plus tendance à sortir avec des hommes d’un niveau sociale supérieure à la sienne. De ce fait, les opportunités offertes à la femme sont plus larges et plus évidents que celui des hommes. Chez les femmes, les opportunités sont nombreuses que chez les hommes en ce qui concerne l’infidélité. La plupart des femmes qui trompent leur mari le font avec des hommes de classes sociales plus élevés qu’elles. Sans oublier que les avantages et les opportunités qui s’offrent à elles sont plus nombreux. En effet, certaines femmes sortent avec un homme pour obtenir plus d’opportunités au niveau monétaire et financière. D’autres femmes attendent de nouvelles opportunités au niveau couple, comme avoir plus d’expérience ou encore vivre de nouvelles aventures. Bref, de nombreuses femmes sont plus séduites par des hommes qui peuvent leur procurer une vie qu’elles n’ont pas et aussi une sécurité économique. Les opportunités qu’elles peuvent tirer d’une relation avec un autre homme dans le cadre d’une vie extraconjugale peuvent alors lui être plus que bénéfique.

Comment savoir si votre femme vous trompe ?

Dans la vie d’ un couple, il y a les beaux moments ; ceux où tout coule de source, comme un fleuve dans son lit. Ce sont les moments d’ innocence et de confiance, fondateurs et nécessaires à toute relation amoureuse stable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis, il y a aussi, malheureusement, des épreuves parfois passagères, temporaires que l’ amour réussira à surmonter et à travers lesquels il pourra même se fortifier.
Parmi ces difficultés, celles qui concernent la fidélité sont nombreuses et au combien, importantes, voire même cruciales. Souvent, on évoque l’ infidélité masculine, qui paraît si répandue à en croire l’ histoire et l’ actualité. L’infidélité féminine semble être plus taboue, plus délicate à aborder, et pourtant, dans la vie sentimentale de l’ homme moderne, la question se pose tout autant que pour ces dames ; quelle que soit son âge, sa classe sociale ou son milieu d’ origine. L’évolution de la société incite même parfois ces comportements. Ainsi, il existe aujourd’hui des sites spécialisés dans la mise en relation de personnes mariés.

Alors, comment, quand le doute nous envahit, quand la question se pose et se réitère intérieurement de manière accrue, répondre à cette interrogation ?

Il est important de noter tout changement de comportement significatif et de chercher à l’ expliquer. Alors, soit une simple conversation suffira à percer le mystère, soit il sera nécessaire de  » monter d’ un cran  » et d’ utiliser des méthodes plus discrètes, face à une personne dans le déni et sans explication de nature à annihiler le doute. C’ est là qu’ une quête solitaire de la preuve commence. Les boîtes mails et l’ historique de navigation de l’ ordinateur du foyer peuvent être révélatrices, et plus encore, le téléphone portable est une mine d’ informations, qu’ il faut savoir exploiter en priorité.
Et si ces premières vérifications ne suffisent pas à estomper un doute peut-être justifié, il faut parfois savoir se faire assister. Cette assistance peut se concrétiser par l’ utilisation d’ instruments d’ espionnage, plus ou moins sophistiqués, aujourd’hui très simples d’utilisation. Dans ce domaine, quelques recherches sur le web donne rapidement une idée de l’outil le plus adapté. Nul doute que l’ imagination des constructeurs répondra au genre d’ espionnage que vous pourrez mettre en place. Cette assistance, enfin, peut être celle d’ un professionnel, habilité et formé à l’ élucidation de ces affaires privées.